Les Os Vieux

Quand on dit à sa femme “Chérie, je vais me mettre au rugby !”, la seule chose qu’elle voit, c’est : entraînements, vêtements sales, coquards et surtout week-end seule sur son canapé à attendre que son homme rentre des longs déplacements. Voilà pourquoi le “rugby loisir” a été inventé ! Cela ne changera rien concernant les entraînements et les vêtements sales, mais au moins, cette ”race” de rugbymen-là garde ses week-end disponibles et évite, la plupart du temps, les coquards ! Alors si votre vie de famille ou votre travail vous empêche de faire de la compétition, le “rugby loisir” est la solution toute trouvée !

Le “rugby loisir”, quésaco ?

C’est avant tout un sport de contact qui rassemble toutes les générations, de tous les milieux, dans le but de jouer au rugby. Il permet de pratiquer ce sport pour le loisir et le plaisir, sans avoir les contraintes de la compétition. Les règles sont donc légèrement différentes et adapter à tous les niveaux. De cette manière, le jeu est moins rude et plus intéressant pour tout le monde.

Le “rugby loisir” pour les nuls

Côté terrain, les règles sont allégées et simplifiées. Ces modifications permettent de garantir l’intégrité et l’amusement des participants. Les principales différences se situent au niveau des mêlées simulées et des ’’rucks’’ non joués, afin d’éviter les douleurs cervicales. Oubliez également vos poumons défectueux et votre endurance “presque” parfaite : les remplacements sont libres et illimités ! De même, si vous n’avez pas le pied de Dan Carter ou de Jonny Wilkinson, ce n’est pas un drame, puisque les coups de pied ne sont autorisés que dans les 22 m.

Pour des questions d’assurances, tous les joueurs doivent avoir une licence de ’’rugby loisir’’, établie par la fédération française de rugby (FFR Loisir) ou par d’autres organismes reconnus (UFAR, FSGT). Ces licences loisirs ne permettent de participer qu’à des entraînements, des rencontres amicales et des tournois de “rugby loisir”, contre d’autres licenciés loisirs uniquement.